Portraits de notre équipe de chiens

Partie intégrante de l’équipe de Flarken Adventure, les chiens sont le centre de notre vie et de nos activités hivernales. Les sorties en traineaux à travers des paysages idylliques nous seraient impossible sans eux. Travailleurs impliqués, ils ont le goût de l’effort. Comme nous, ils partagent cet amour des grands espaces et de liberté que procure les balades en forêt. Cent chiens, c’est 100 personnalités, 100 caractères, 100 histoires. C’est 100 êtres à découvrir un peu plus chaque jour.
Voici donc une petite présentation de quelques-uns de nos amis à quatre pattes. (Cet article est le premier d’une longue série).

Jokkmokk, un chien de tête exceptionnel

Age : 12 ans
Race : Alaska Husky
Place à l’attelage : chien de tête
Statut : retraité

Jokkmokk est un chien qui était destiné à faire de grandes choses en Laponie. Son nom tout d’abord, est celui d’une petite bourgade du nord de la Suède où se tient depuis plus de 400 ans un grand marché Sami.

Jokkmokk n’est pas devenu chien de tête du jour au lendemain. Il a d’abord fait une ou deux saison en swing, juste derrière Hopi, qui était une fabuleuse chienne de tête. C’est lors de mon tout premier séjour en Laponie avec mes chiens qu’il a fait ses premiers pas de leader sur un lac près d’Asele. Personne n’y croyait. « Quoi ?! Lui ? En tête ?! Tu rêves ! » J’y ai cru et j’ai tout de suite été impressionné par son travail. Un lac est un site parfait pour travailler un vrai leader car il n’y a pas de traces et donc au lieu de suivre une piste, le chien doit écouter les ordres du musher.

Depuis ce jour, Jokkmokk a ouvert (sans exagérer) des milliers de kilomètres de traces dans la neige vierge durant mes raids en chiens de traineaux et, toujours avec la même motivation et le même sérieux. Il a pris sa retraite à l’automne 2020 de sa propre volonté. Quand venait le moment de le sortir pour l’atteler, il filait dans sa niche. C’était clair : il n’avait plus envie. Nous avons donc respecté sa décision. Il aime observer les autres chiens partir, se mêle à l’excitation, mais de loin. Il coule maintenant des jours heureux avec son copain de toujours Chico et son petit protégé Arrod.

Attelage de chiens de traineau en Laponie suédoise
Jokkmokk (à gauche) et Chico (à droite) lors d’un raid de 4 jours

Franklin, l’amour inconditionnel incarné

Age : 8 ans
Race : Alaska Husky
Place à l’attelage : en tête de traineaux suiveurs
Statut : En pleine forme

Aussi connu sous le nom de « Monsieur câlin » (nom attribué par certains de nos voyageurs), Franklin est le chouchou du chenil car c’est un vrai pot de colle. Doux, attentif et très câlin, il incarne l’amour inconditionnel et fait craquer tout le monde. Il voit le bon en chacun et a énormément d’amour à redonner.
Pour lui, rien ne vaut un sourire se dessiner sur un visage après des caresses. Rentrer dans son enclos, c’est ne jamais savoir quand on va pouvoir en ressortir. Demandeur de papouilles et d’attention tou le temps, c’est le compagnon parfait lors des moments de blues ! Il complète très bien Chelam, sa compagne de chenil et grande amie, très timide depuis toute petite.

Franklin a rejoint l’équipe de Flarken Adventure en 2017. Il vient de chez une compétitrice anglaise qui le trouvait « quelconque ». Bosseur, à l’écoute, mature, c’est un chien sage à qui il n’y a jamais quoi que ce soit à redire. Attention, aussi gentil soit-il, il ne laisse pas dominer par les autres chiens.
A l’attelage, il court en tête des traineaux suiveurs. Il se laisse parfois guider dans la mauvaise direction par son acolyte Chelam (juste pour lui faire plaisir), même s’il sait que ce n’est pas la bon chemin. A 8 ans, il est toujours plein d’énergie et prend autant de plaisir à courir, tirer et aller de l’avant.

Portrait noir et blanc d'un alaskan husky en Laponie suédoise
Franklin, une petite boule d’amour

Kamala, une maman poule exemplaire

Age : 5 ans
Race : Groenlandaise
Place à l’attelage : wheel, juste devant le traineau
Statut : en pleine forme

Kamala est une très belle chienne, très gentille et très douce. Elle a un bon caractère (ce qui peut être assez rare chez les Groenlandaises). Toutes ces qualités réunies font d’elle une excellente mère. Et tous les mâles la remarquent !
Née à Flarken Adventure, Kamala a passé ses premières années dans un autre chenil de chiens de traineaux avant de revenir chez nous.
Au travail, elle est sérieuse, concentrée et motivée, et donne toujours le meilleure d’elle-même.

Maman de 7 petits, elle a d’abord eu Bonnie et Clyde d’une première portée, puis Kili, Sarek, Taku, Denver et Kenya de la seconde. Ses magnifiques chiots sont devenus d’incroyables adultes. C’est une super maman, très protectrice et attentionnée. Elle ne cherche jamais les ennuis et a plutôt tendance à se soumettre aux autres chiens. Jouer à la plus forte ne l’intéresse pas. Cependant, elle a ses limites et attention à ne pas les dépasser ! Surtout quand elle a ses petits avec elle.
Et non, Kamala n’est pas parfaite… Têtue, elle n’écoute que quand elle veut et a tendance à n’en faire qu’à sa tête.
Elle s’exprime de manière très vocale (elle tient ça de son père) et a transmis cela à ses deux filles Bonnie et Kenya ont en effet un sacré coffre et n’hésitent pas à en faire partager tout le monde.

Une mère groenlandaise avec son petit en laponie suédoise
Kamala, en mode super maman avec Taku, maintenant grand

Kundun, la nounou du chenil

Age : 11 ans
Race : Groenlandais
Place à l’attelage : wheel, juste devant le traineau
Statut : retraité

Kundun est à la retraite depuis 2 ans. Puissant, c’était un chien très sérieux au travail.
Il a maintenant un nouveau poste au sein de l’équipe : nounou. En effet, il a la tache de s’occuper des chiots. Du haut de ses 40 kg, il intimide les petits simplement par sa taille et leur inspire du respect. Très gentil, c’est un chien au grand cœur qui ne mordra jamais. En revanche, il peut grogner pour leur faire comprendre les règles à suivre. C’est un très bon professeur qui prend son rôle au sérieux.
Tout comme les humains, quand les chiens partent à la retraite, que ce soit de leur propre volonté ou forcé (si cela devient trop dur physiquement), certains peuvent se sentir inutiles et déprimés. Il est donc important d’essayer, dans la mesure du possible, de leur trouver un nouveau travail.


Kundun était clairement triste de ne plus être attelé. Nous l’avons donc mis dans le chenil des chiens de compagnie où il a trouvé sa nouvelle vocation. Il est plus proche de nous et adore la maison (quand il rentre, impossible de le faire sortir…) où il aime collecter des trésors (pantoufles, chaussures, chaussettes, etc…) qu’il cache dans les couvertures de sa corbeille.
Encore très énergétique pour son âge, Kundun adore les balades, être au chaud dans la maison, faire régner la discipline chez les petits en tant que chef de meute, et bien sûr se jeter comme un vorace sur sa gamelle !

Chiens de traineaux en balade en Laponie suédoise
Kundun (à droite) avec sa clique de protégés



Lisez aussi :

 

Laisser un commentaire